Sanru déterminé à accompagner la prise en charge du paludisme en RDC

2 min read

Il a été lancé mardi au Pullman hôtel, une campagne de prise charge en du paludisme, par l’Asbl  »Soins de santé primaire en milieu rural (SANRU), en collaboration avec le ministère de la Santé, la Direction de la pharmacie et du médicament (DPM), la DESP, la Fédération des entreprises du Congo et des partenaires du secteur privé.

Le paludisme est l’une de raison de la hausse du taux de mortalité en Afrique. La prise en charge des patients du paludisme dans le secteur privé en RDC, représente plus de 70% des antipaludiques qui circulent dans le pays, et c’est pour cela que cette ASBL prête main forte au Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP) pour assurer une bonne distribution des antipaludiques.

Le conseiller technique et stratégique Adrien N’siala a signalé que, Sanru ASBL en compagnie de ses partenaires et les fabricants, importateur ainsi que les ordres des Pharmaciens,des médecins et des infirmiers ont entamé un processus pour l’amélioration de la prise en charge du paludisme dans ce secteur qui est important pour la couverture sanitaire universelle dans le pays.

C’est dans ce cadre, poursuit-il, une formation des prestataires du secteur privé sur les différentes composantes d’une bonne prise en charge, la gestion des stocks et l’assurance qualité a débuté en vue de mettre les intervenants à cette campagne à niveau.

Cette campagne prévoit tout d’abord 7 grandes villes de la RDC, Kinshasa fait partie, et prévoit faire appel à plusieurs méthodes pour son aboutissement telle que : la communication interpersonnelle et la délégation médicale.

Le Directeur du PNLP Éric Mukomena, qui a procédé au lancement, a loué les efforts de tous les partenaires intervenants dans cette campagne, particulièrement du secteur privé qui pour lui, fait un travail de titan. C’est ainsi qu’il les a tous invités, à conjuguer les efforts pour l’accomplissement heureux de cette campagne.

Yvon Cizunu, président du comité professionnel des grossistes du secteur pharmaceutique, a rassuré tous les partenaires de l’accompagnement de sa structure en dépit de toutes difficultés qui pourrait subvenir.

Monganga/Don Albert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *